Plus de 6000 livres audio gratuits !


Rendre accessibles à tous les joies de la littérature : tel est le but de ce site internet, créé au sein de l'association Des Livres à Lire et à Entendre.

Nos livres audio sont gratuits et téléchargeables au format mp3 pour que vous puissiez les écouter partout, par exemple sur votre baladeur numérique.

Pensez à remercier les donneurs de voix, qui sont bénévoles, et n'hésitez pas à écrire un petit mot sur notre livre d'or ! Bonne visite à tous.


Du mal à choisir ? Consultez nos classements !


Afin de vous aider à choisir des livres audio dans notre vaste bibliothèque, retrouvez ici (à titre indicatif) les liens vers nos différents classements :

- Nos livres audio par donneur/donneuse de voix
- Nos livres audio les plus appréciés
- Nos livres audio les plus vus


À Découvrir :
VIVIEN, Renée – Blanche comme l’écume – Svanhild – Le Club des damnés

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 23min | Genre : Nouvelles


Gustave Dore - Andromède

« Blanche comme l’écume sur le gris des rochers, Androméda contemplait la mer, et dans son regard brûlait le désir de l’Espace. Sous le poids des chaînes d’or, ses membres délicats s’imprégnaient de soleil. Le vent du large soufflait à travers ses cheveux déployés. Le rire de la mer allait vers elle, et tout l’éblouissement des vagues miroitantes pénétrait dans son âme. Elle attendait le Trépas, elle attendait, blanche comme l’écume sur le gris des rochers. [...] »

« La Passante. – Ne veux-tu point suivre, à mes côtés, la route libre comme l’horizon et vaste comme l’aurore ?
Svanhild. – Non.
La Passante. – Pourquoi ?
Svanhild. – J’attends le retour des cygnes sauvages. [...] »

« Le Club des Damnés tenait séance toutes les nuits. Tout ce que la débauche a d’abject et de crapuleux était recherché avidement par les membres du Club démoniaque. On les haït avec effroi. On les méprisa avec prudence. On s’écartait sur leur insolent passage. Le plus cynique des Damnés fut Ninian Graham. [...] »

Trois nouvelles extraites du recueil La Dame à la louve (1904).

Illustration : Gustave Doré, Andromède (1869).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Blanche comme l’écume.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 108 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
GOURMONT, Rémy (de) – Le Pèlerin du silence – Les Bras levés – Le Dit des arbres

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Foret

Le Rémy de Gourmont (1858-1915), profond érudit, auteur de ces trois textes, est très différent du Gourmont humoriste de Le Devoir ou de Grèbe et Grèbe. Il est vraiment le poète symboliste, par excellence, et Le Pèlerin du silence, qu’il dédie à son ami Mallarmé en est l’hermétique illustration, ainsi que Les Bras levés.

Le poème en prose, Le Dit des arbres, sorte de litanie païenne célébrant l’originalité des différents arbres que Gourmont traduit en symboles qui, tous, sont « joie de mon triste cœur » est vraiment original !

« Cytise, jeune fille penchée au-dessus du ruisseau clair avec des sourires dans les cheveux, cytise blond, cytise blanc, cytise pur,

Tu donneras tes cheveux blonds aux lèvres du vent, et ta peau blanche à l’invisible main du faune, et ta pureté au mâle qui passe dans l’air hystérique.

Blond cytise, arbre rêveur et frêle, joie de mon triste cœur. »

> Écouter un extrait : Le Pèlerin du silence.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 876 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VARLET, Théo – Télépathie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Société


Honoré Daumier - Les Fumeurs de hadchids

Théo Varlet (1878-1938), éthéromane, nous raconte dans Télépathie une expérience qui l’a profondément marqué sur la toxicité du haschisch, Cannabis indica.

« Vieil initié du bon Poison, j’ai pris un peu de cet exclusivisme qui nous fait, toxicomanes, aussi sectaires que prêtres de religions différentes. Le morphiné traite de Turc à More le fumeur d’opium, et les brutes ivres d’alcool n’ont pas assez d’injures pour nous autres dégusteurs d’éther. Nous le leur rendons bien du reste. Et quant à moi, sans aller jusqu’à suspecter Baudelaire, j’ai toujours tenu son haschisch en fort piètre estime. Maintenant, je le connais : c’est pis que de la défiance, et l’on ne m’y prendra plus. Avec l’éther, au moins, l’on sait à quoi s’en tenir. [...]
Mais il faut savoir si c’est bien vrai, si ce prodige de télépathie, par un mystérieux effet de la Drogue, relie effectivement nos cellules cérébrales, si nos dynamismes psychiques sont bien entrés en communication, si la pensée circule entre nous comme entre des vases communicants. »

Une lecture qui peut rendre service d’un poète et romancier que J.-H. Rosny aîné qualifiait de « visionnaire, coureur d’univers, et de toutes manières, un des plus beaux talents de sa génération ».

Illustration : Honoré Daumier, Les Fumeurs de hadchids (1845).

Télépathie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 23 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAS CASES, Emmanuel (de) – Mémorial de Sainte-Hélène (Œuvre intégrale)

Donneur de voix : Gustave | Durée : 65h 31min | Genre : Histoire


Napoléon Ier dictant ses mémoires aux généraux Montholon et Gourgaud en présence du grand-maréchal Bertrand et du comte de Las Cases

Noble émigré rallié à l’Empire, Emmanuel de Las Cases (1766-1842) est fait chambellan et comte d’Empire. Resté fidèle à Napoléon, il l’accompagne à Sainte-Hélène, partageant son exil jusque fin 1816, où il est arrêté et renvoyé en Europe. Il fait office de secrétaire particulier de l’empereur déchu, notant leurs conversations, dont il compose plus tard, au château de Sohan, le Mémorial de Sainte-Hélène. Cet ouvrage de plus de 2000 pages est sans doute le meilleur témoignage sur la déchéance de Napoléon, mais surtout sur sa pensée, ou du moins de ce qu’il a voulu en laisser. Autorisé à rentrer en France après la mort de Napoléon, Las Cases publie le Mémorial en 1823 ; le succès de l’ouvrage est immense et fait la fortune à son auteur.

- Préambule, Chapitres 01 et 02
- Chapitres 03 et 04
- Chapitres 04 et 05
- Chapitres 06 et 07
- Chapitre 08
- Chapitres 09 et 10
- Chapitres 10 et 11
- Chapitres 12 à 14



> Références musicales :

Ludwig van Beethoven, Symphonie n°3 en mi majeur « Eroica », Op. 55-II. Marche funèbre (European Archive, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio : Tome 1, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6, Tome 7, Tome 8.
Page vue 216 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAS CASES, Emmanuel (de) – Mémorial de Sainte-Hélène (Chapitres 12 à 14)

Donneur de voix : Gustave | Durée : 10h 21min | Genre : Histoire


Napoléon Ier dictant ses mémoires aux généraux Montholon et Gourgaud en présence du grand-maréchal Bertrand et du comte de Las Cases

Noble émigré rallié à l’Empire, Emmanuel de Las Cases (1766-1842) est fait chambellan et comte d’Empire. Resté fidèle à Napoléon, il l’accompagne à Sainte-Hélène, partageant son exil jusque fin 1816, où il est arrêté et renvoyé en Europe. Il fait office de secrétaire particulier de l’empereur déchu, notant leurs conversations, dont il compose plus tard, au château de Sohan, le Mémorial de Sainte-Hélène. Cet ouvrage de plus de 2000 pages est sans doute le meilleur témoignage sur la déchéance de Napoléon, mais surtout sur sa pensée, ou du moins de ce qu’il a voulu en laisser. Autorisé à rentrer en France après la mort de Napoléon, Las Cases publie le Mémorial en 1823 ; le succès de l’ouvrage est immense et fait la fortune à son auteur. Ceci est la huitième et dernière partie, suivie du testament de Napoléon.

Accéder à l’œuvre intégrale.

> Écouter un extrait : Chapitre 12.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 412 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MICHEL, Louise – La Poésie – Nox – Paris (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11min | Genre : Poésie


Zdenka Brauerová - Paris

Les quatorze Légendes et chansons de geste canaques (1875) de Louise Michel en prose sont rejointes par ces trois belles poésies posthumes.

La Poésie
« Oh ! comme il était beau, ce rayon des étoiles!
Oh ! comme il était doux et léger dans les voiles,
Cet orage divin !
Et les lueurs disaient une hymne parfumée
Tandis qu’harmonieux, dans la nue enflammée
Montait le chant sans fin.

Partout le ciel avait des splendeurs inconnues,
Une aurore nouvelle éblouissait les nues,
Les cieux disaient : planez !
Envolez-vous ! disaient les aigles aux colombes ;
Venez, disait l’azur ; venez, disaient les tombes,
Et tout disait : aimez ! »

(Non ! ce n’est pas de Victor Hugo !!)

Nox
« Où va le rameau vert, où va la feuille sèche,
Âmes, souffles, parfums, où vous en allez-vous ? »

Paris
« On dirait qu’à la fois les pâles réverbères,
Tous les souffles glacés de toutes les misères,
Les fantômes vivants et les froids trépassés,
Les bandits embusqués sous les portes dans l’ombre
S’en vont au même point, vers la morgue, où sans nombre,
En entrant, ils sont effacés. »

Illustration : Zdenka Brauerová, Paris (1896).

> Écouter un extrait : La Poésie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 594 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOISGOBEY, Fortuné (du) – Le Crime de l’Opéra (Tome 02 : La Pelisse du pendu)

Donneuse de voix : Brigitte84 | Durée : 13h 40min | Genre : Romans


Edgar Degas - La Classe de danse

Huit jours se sont passés, un siècle pour ceux qui espèrent et pour ceux qui souffrent.
Gaston Darcy espère ; Berthe Lestérel souffre.
Berthe est toujours au secret, dans sa prison. Elle prie, elle pleure, elle regarde le lambeau de ciel qu’elle peut à peine apercevoir à travers les grilles de sa fenêtre, et elle songe à sa douce vie d’autrefois, sa vie de jeune fille, violemment bouleversée.

Accéder au Tome 01.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 965 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LENOTRE, G. – Gibier de bagne

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Nouvelles


Anthelme Collet

Du même recueil que Histoires étranges qui sont arrivées (1917) de G. Lenotre, Gibier de bagne nous apprend les aventures d’Anthelme Collet :

« Il y a là de quoi gémir, de quoi frissonner, et de quoi rire aussi : les mémoires authentiques d’Anthelme Collet, qui connut, à l’époque de la Restauration, une célébrité presque égale à celle de Cartouche et de Mandrin, forment un spécimen achevé d’une littérature spéciale… En somme une pittoresque figure de brigand, en comparaison de laquelle pâlissent les plus renommés des aventuriers. »

Illustration : Portrait d’Anthelme Collet fait d’après nature au bagne de Rochefort par A. Garnier.

Gibier de bagne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 052 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALOT, Hector – Ghislaine

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 9h | Genre : Romans


Franz Xaver Winterhalter - Étude de jeune fille de profil (1862)

Dans ce roman, Hector Malot aborde le problème de la naissance d’un enfant hors mariage, dans le milieu de la noblesse.

Ghislaine, orpheline, est élevée par son oncle et tuteur, le comte de Chambrais. Son professeur de musique, Nicétas, est amoureux d’elle. Ghislaine ne répond pas à ses avances car elle aime le comte d’Unières, qu’elle regarde comme son fiancé. Furieux de cette indifférence, Nicétas s’introduit un soir dans la chambre de Ghislaine et la viole. C’est le début d’un problème, terrible à cette époque, où le « bâtard », comme on l’appelait alors, était considéré comme une honte pour sa mère et pour toute sa famille, au point que certaines jeunes filles préféraient la mort au déshonneur et à la ruine de leur vie.

Illustration : Franz Xaver Winterhalter, Étude de jeune fille de profil (1862).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 534 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOLSTOÏ, Léon – Après le bal

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Nouvelles


Dmitri Kardovski - Bal à Saint-Pétersbourg (1913)

« Vous dites qu’un homme ne peut comprendre par soi-même ce qui est bien et ce qui est mal, que tout dépend du milieu, que le milieu façonne l’homme. Et moi je pense que tout tient au hasard… Tenez, je vous raconterai quelque chose qui m’est arrivé…
[...]
Mais j’eus beau faire, je n’y pus parvenir ; et ne l’ayant pas appris, je ne pus entrer au service militaire comme j’en avais formé le projet auparavant. Et non seulement je n’ai pas servi dans l’armée mais je n’ai servi nulle part. »

Pensez vous comme Ivan Vassilievitch, le narrateur de Après le bal (1889) écrit par Léon Tolstoï que  « tout tient au hasard »?

Traduction : J.-Wladimir Bienstock (1868-1933).

Illustration : Dmitri Kardovski, Bal à Saint-Pétersbourg (1913).

Après le bal.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 583 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :